Hélène Schmitt - Biographie

Hélène Schmitt

Hélène Schmitt © Guy Vivien

Hélène Schmitt

violon

C’est le plus souvent sur les scènes d’Europe, mais aussi aux Etats Unis et au Japon que se produit en soliste la violoniste française Hélène Schmitt. C’est en véritable européenne que ses goûts musicaux, son répertoire discographique et son parcours personnel la caractérisent. Elle se consacre essentiellement au répertoire soliste pour violon des XVIIème, XVIIIème et début XIXème siècles, et la critique internationale s’enflamme pour ses enregistrements et ses concerts de plus en plus nombreux. Soutenue par le label discographique français Alpha pour lequel elle a déjà enregistré huit disques dont les célèbres Sonates et Partitas pour violon seul de Johann Sebastian Bach, elle montre une prédilection particulière pour la musique et la culture italienne et allemande.

Hélène Schmitt est lauréate de trois prix internationaux; Bruges section solistes, Van Wassenaer (Hollande), et lauréate du Schmelzerpreis à Melk (Autriche). Elle a enseigné le violon baroque au CNR de Toulouse de 1994 à 2000 puis au Conservatoire de Genève de 1999 à 2002. Elle dirige actuellement la classe de violon baroque et de musique de chambre du CRR de Boulogne-Billancourt. En outre, elle est régulièrement invitée à donner des masterclasses à l’étranger et en France autant que comme membre des jurys de concours internationaux tels que le Concours international de musique ancienne de Bruges.

Ses enregistrements sont régulièrement diffusés sur les radios européennes telles que France -Musique, Radio-Classique, ainsi que les radios suisses, autrichiennes et allemandes telles que WDR, ORF ou DeutschlandRadio qui lui ont consacré également plusieurs émissions et portraits. En outre la radio nationale allemande Deutschlandfunk a coproduit son enregistrement des Sonates pour violon et basse continue de Johann Heinrich Schmelzer avec le label français Alpha. Ensuite elle a sorti deux enregistrements consacrés aux oeuvres de Nicola Matteis et aux sonates de Mozart et de Beethoven pour violon et pianoforte. Prochainement elle va enregistrer les sonates du Rosaire de Biber (Aeolus).

Elle noue des liens étroits de musique avec certains partenaires comme le claveciniste et organiste allemand Jörg-Andreas Bötticher ou le luthiste norvégien Rolf Lislevand avec lesquels elle enregistre et se produit souvent en concerts. Elle a fondé l’Ensemble Luceram dans le but de pouvoir interpréter des œuvres d’une plus grande instrumentation.

Elle est l’invitée de festivals et séries de concerts tels que Oude Muziek Utrecht, Innsbrucker Festwochen, Festival de Saintes, Festival Bach de Lausanne, Festival de Pontoise, Les Grandes Journées de Versailles, Ambronay, Berlin, Leipzig, Köthen, Bad Arolsen, Göttingen, Schaffhausen, Versailles, Bruxelles, Cologne, Festival van Vlaanderen Bruges, Philharmonie de Bruxelles, La Folle Journée Nantes, les Concerts Parisiens, Arsenal de Metz entre bien d’autres. Elle a été par ailleurs invitée à participer au jury du prestigieux Concours International Festival Musica Antiqua-Festival van Vlaanderen à Bruges.

La violoniste s’est présentée à Versailles, à Paris (Quatuor Baillot et avec Alexeï Lubimov), Arles, aux Haendel-Festspiele à Goettingen et Halle, ainsi qu’à Cologne, Zurich, Berlin (Tage Alter Musik & SIM), les festivals Bach de Combrailles, Schaffhausen, Koethen et Leipzig ainsi qu’à Zurich et Magdeburg. La soprano Raffaella Milanesi sera sa partenaire lors d’une tournée en Suisse, Rolf Lislevand son partenaire luthiste lors des concerts au Luxembourg et en Allemagne.

Hélène Schmitt joue sur un violon de Camillo Camilli qui date du début du 18me siècle.

www.heleneschmitt.com